Méditation février 2019 | rencontre méditation respiration

Méditation février 2019

Entrons dans le silence intérieur, et cherchons la connexion avec nous –même.
Le silence est favorable à cette connexion.
Pour entrer en communication avec nous-même, il est nécessaire d’être conscient de notre corps, de nos émotions, de nos pensées.
Ainsi, quelque chose d’inconnu peut pénétrer dans la sphère de notre ressenti.
Nous pouvons envisager le développement de la conscience comme un voyage.
De petits pas peuvent être faits jour après jour. Ils nous mènent vers une ouverture encore inconnue, une ouverture vers des mondes intérieurs qui correspondent aussi à des mondes extérieurs.
En élargissant la conscience, nous nous apercevons à quel point les plantes, les animaux, tout ce qui existe en fait partie.
Nous pouvons nous rendre compte que chacun de nous a quelque chose à apporter au monde, et que tout est interdépendant.
Nous sommes appelés à la communication par tous les règnes, y compris les règnes végétal et minéral.
La connaissance intellectuelle seule n’est pas suffisante, mais c’est un premier pas vers une floraison nouvelle pour toute l’humanité.

Comment se réconcilier avec tout ce qui arrive dans notre vie, avec les événements du passé, du présent, et ceux que l’on projette dans l’avenir.
Toute situation, quelle qu’elle soit, nous invite à un développement spirituel.
Il est possible de suivre les mouvements des événements, ils correspondent aux mouvements de l’âme.
Les événements prennent un autre éclairage avec le temps. Et nous pouvons nous apercevoir que rien n’a été inutile.
Il semblerait qu’un plan nous conduise, qu’une main nous accompagne,
Quelque chose est là, toujours présent, au-delà de la croyance, quelque chose qui est peut-être la vie elle-même, et qui nous conduit exactement là où nous avons choisi d’aller, choisi sans le savoir.

Il nous est demandé parfois de vivre, d’affronter ce qui nous fait le plus peur.
Plonger dans cette peur est justement ce qui nous renforce et nous transforme. Cela nous montre à quel point tout est possible : même ce que l’on redoute le plus, on peut le dépasser.
Regarder en face, regarder clairement toutes les peurs qui nous traversent nous permet de nous en débarrasser. Nous allons peut être alors découvrir un terrain nouveau qui permet de transformer toute expérience en joie.
Même si nous n’avons pas vécu une expérience proche de la mort, nous pouvons la vivre en imagination, parallèlement à notre vie quotidienne. C’est comme une ouverture vers un autre monde, une promesse d’inconnu.
Une conscience universelle nous traverse, bien au-delà de notre petite personne.
Elle est éternelle et enrichit le monde.
C’est une mer infinie qui noie nos chagrins et nos misères.
Il s’agit de nourrir cet élan d’amour, par des pensées d’abondance et d’harmonie pour l’humanité.

La confiance peut se ressentir à différents niveaux : confiance dans le présent, dans nos capacités, notre intelligence et notre créativité…
Je vous propose de faire confiance à l’inconnu, il nous protège et nous guide. Cela représente oser être, oser vivre à la pointe de soi-même, et peut-être au-delà de soi-même, en ayant conscience que nous sommes bien plus vaste que notre égo nous le fait croire.
Plus nos racines sont ressenties immenses et profondes, plus nous nous rapprochons d’un monde que notre imagination peut rendre réel.

C’est un travail de chaque instant. L’important est de prendre connaissance, de découvrir ce qui nous emprisonne.
Voir, jusqu’au tréfonds, sans compromis, tous nos attachements, ces chaînes, ces croyances  qui nous encombrent.
C’est comme si un grand souffle de liberté nous poussait à abandonner le passé, ses habitudes, ses avidités. Découvrons autre chose, pour que l’espace soit libre, et que nous puissions ressentir le vent du large, le nouveau, l’inexploré, l’inconnu.
Le temps présent nous encourage et nous montre la route.

Il est temps de changer complètement notre manière d’être