Méditation septembre 2019 | rencontre méditation respiration

Méditation septembre 2019

Septembre 2019

Il est temps de faire confiance, de nous laisser porter, porter par l’inspiration du moment.
Si nous explorons vraiment l’instant présent, nous pouvons y découvrir mille merveilles, mais aussi des difficultés.
Tout dépend de notre pensée, de notre manière de voir, de notre manière d’être.
Ne nous laissons jamais tirer vers le bas, vers la dépression, la croyance que nous ne valons rien.
N’oublions jamais que la lumière est notre chemin et notre guide. Ouvrons nos ailes à l’inconnu.
Si nous posons sur lui un regard d’enfance, il deviendra réel et lumineux.
Chacun trouvera au fond de lui-même son chemin.
Souvent, nous n’avons pas assez d’audace pour nous laisser disparaître dans cet inconnu.
Cela demande du courage, d’abandonner tout ce que l’on connait, toutes ces mémoires, tout ce qu’on a vu, expérimenté, tout ce qu’on a vécu, lu, et se retrouver ailleurs, seul, et dire Oui, je reste debout, je regarde, et je me transforme.
Il s’agit d’extraire, tel un métal précieux, le trésor caché en chacun de nous.
IL n’appartient pas à notre égo, il vient d’ailleurs, il nous traverse, nous renouvelle et nous fait renaître.
Il demande au petit moi de se mettre en retrait, au moins momentanément, pour laisser apparaître ce qui nous relie, ce qui rejoint le tout, la vie, l’être profond.
Lorsqu’on est très tranquille, il est possible de contempler un autre paysage de notre vie et de nous- même, des autres et du monde.

Comment déceler la qualité de ce qui nous traverse ?
Tout d’abord par un ressenti du corps, comme s’il se transformait, et pouvait percevoir un monde plus vaste, plus harmonieux, plus heureux.
Lorsque l’inspiration se manifeste, tout l’être participe.
Nous pouvons facilement la reconnaître : c’est la sortie de l’enfermement.
Laissons-nous parcourir par des forces vibratoires nouvelles, n’ayons pas peur.
Laissons- nous porter.
Ainsi, l’acceptation de tout ce qui nous arrive sera la voie qui découvre un autre paysage.
Il est temps de basculer dans une réalité plus vaste et plus vivante. Revenons souvent à cet état d’ouverture.
Ainsi, une graine de joie peut grandir en nous.
La souffrance assumée, ensuite offerte, devient alors une voie de générosité, d’harmonie, et de bonheur.

Accepter de vivre dans un espace non balisé, non protégé, c’est découvrir un autre monde.
Il nous permet de voir au-delà des apparences une lumière nouvelle. Nous avons chacun à le faire, consciemment.

L’unité est en chacun de nous.