Méditation avril 2017 | Rencontres méditatives | Marianne Dubois

Méditation avril 2017

La sensation de l’énergie qui circule dans le corps nous ramène à l’unité, nous relie.
Il s’agit d’un mouvement vers soi-même, et vers l’au-delà de soi-même, Lorsque tous les combats ont cessé, intérieurs et extérieurs, la réconciliation s’impose alors, avec soi-même et avec le monde. Restons attentifs à la moindre sensation de notre corps et au silence intérieur. Lorsque nous sommes dominés par l’agitation, la toux ou d’autres manifestations du corps, soyons en conscients, soyons en témoins, laissons-les s’exprimer. Dans le silence par la suite retrouvé, nous sommes comme un bloc tranquille, enraciné, et en connexion avec l’infini ; aucun bruit ne peut alors nous déranger.
Dans cet état particulier, nous laissant être, nous pouvons chacun laisser venir l’inspiration. Au delà de tous les « il faut » qui nous habitent, nous découvrons une immense liberté. Elle dépasse nos rêves les plus fous. Les possibilités de l’être sont infinies. Nous avons en nous une puissance de dépassement. Elle s’exprime bien au-delà des capacités que nous croyons posséder. C’est un immense potentiel, une faculté infinie de grandir, de sortir de nos limites, et de nous épanouir en plein soleil, quelles que soient les circonstances de notre vie.

La méditation est une manière de se mettre à l’écoute de son guide intérieur, et de s’ouvrir ainsi à la conscience. A chacun d’y trouver un but, jusqu’au moment où celui-ci disparaît. Nous sommes alors dans la grâce de la liberté, et nous nous retrouvons en état de supporter tout ce qui nous arrive. Dans cette confiance, en toute situation, le négatif ne peut pas nous atteindre. La méditation est donc comme un saut dans le vide, un saut dans l’inconnu. Elle demande de l’audace, l’audace de ne pas savoir .Celle-ci ouvre la porte à tous les possibles, à des rencontres inattendues, imprévisibles. Intérieurement, nous pouvons être totalement libre, et recevoir alors ce que l’on n’avait jamais espéré. C’est comme si tout d’un coup, la lumière intérieure pouvait briller totalement, alors qu’on ne l’attendait pas, Que veut dire cette « lumière intérieure » ? C’est un état de bien-être, c’est peut-être la rencontre avec le maitre intérieur, ou un maitre extérieur, ou tout simplement la rencontre avec la vie. L’accepter, c’est changer le monde. Cela se traduit tous les jours par des pensées, des actions et par des rencontres.

La vie est toujours là pour nous rendre ce que nous lui donnons.

La solitude et le silence contiennent la lumière. C’est toujours dans la simplicité la plus absolue que nous la trouvons ; c’est une manière d’ouvrir les mains et le cœur à soi-même, puis de les ouvrir au monde. Et là, peu importe les croyances, tant mieux si elles nous aident. Mais petit à petit, elles disparaissent, ne reste que la sensation de la vie, dans son présent infini.
Quelles sont les entraves qui empêchent cette connexion ? La principale, et peut-être la seule, c’est la peur. Elle peut se dissoudre dans l’amour, et avec elle tous les problèmes qui en découlent, par la connaissance de soi-même. Chaque fois que nous dépassons la peur, nous laissons la place à une petite graine de joie, à l’harmonie intérieure, et parfois même à des explosions de lumière qui nous portent plus loin, vers d’autres espaces. Nous pouvons comprendre le but caché de notre existence, lorsque la peur a été vue et dépassée. Tout ce qui arrive peut alors être décrypté, et nous pénétrons plus avant dans le mystère de notre vie. Lorsque nous nous dérobons à cette part inconnue de nous-même, nous ouvrons une porte à la folie. Un regard clair sur toutes ces peurs les dissout et fait apparaître la joie. Le travail est toujours à refaire. Elargissons l’horizon jusqu’à ressentir l’univers entier dans notre coeur, et le feu divin nous aura consumés.
Soyons des pionniers de la lumière. En abandonnant « je veux », nous sommes aidés.
Je me laisse aider, je me laisse aimer
Que la joie nous remplisse de lumière