méditation novembre 2017 | Rencontres méditatives | Marianne Dubois

méditation novembre 2017

Il y a toujours un grain de lumière qui nous protège et chante sa petite mélodie au moment où l’on s’y attend le moins, c’est peut-être un secret qui se dévoile, un clin d’œil de l’inconnu.
A certains moments quand tout est noir et difficile, quelque chose d’imprévisible se présente. Il se peut qu’un mariage s’effectue entre l’intérieur de soi-même et les événements extérieurs, comme si un dialogue s’établissait entre eux.
Lorsque le climat intérieur se clarifie, nous sommes prêts à recevoir un soleil nouveau. Nous sommes alors ouverts à d’autres sphères, d’autres sensations, d’autres manières d’exister
Nous sommes comme un fil de lumière qui danse sur l’éternité. En nous plaçant à cet autre niveau de conscience, nous nous éloignons de cette illusion de séparation à laquelle nous avons toujours été identifiéS.
Ce fil de lumière est invisible, éternel, toujours présent.
C’est l’Amour.
Prenons conscience de cela, et notre vie s’élargit. L’élargissement de la conscience se fait à travers l’Amour, et nous pouvons le ressentir physiquement, comme si le cœur s’agrandissait pour recevoir et donner dans la joie.

Nous pouvons nous dégager des croyances, et vivre simplement ce qui nous arrive dans l’instant, sans projeter l’avenir ni regretter le passé. Lorsque la tête s’allège, le corps aussi peut s’alléger. Lorsque nos idées, nos croyances s’évanouissent, nous avons accès à une façon de vivre, et le présent s’illumine. Là est la liberté. Cela rend la vie plus légère, et par là même, la mort devient plus acceptable.

Un regard lucide et courageux nous permet d’accueillir la réalité telle qu’elle est. Nous ne sommes jamais séparés de rien, excepté par la pensée qui nous limite.

Rien ne s’achève, tout renaît.