Poèmes inédits de Marianne Dubois


Les jardins de l'infini


Ce grand courant d'Amour qui te relie ne passe plus par ton coeur mais par le coeur du monde dans lequel le tien s'est fondu. C'est un fleuve qui te ramène en ta demeure pour que s'ouvre l'infini dans la conscience impersonnelle de l'Unité.

Reconnaître ce lieu, permet de créer la force incoercible de tout et de s'y laisser disparaître. La parcelle retrouve son origine et ce qu'elle est véritablement c'est-à-dire l'océan du vide ou la joie sans limite. Dans cette reconnaissance le petit morceau de vie qui se croyait enfermé dans une forme rigide retrouve la vie toute entière et l'oiseau de liberté se perd dans le ciel.